Les pôles d’échanges

Des lieux de connexion pensés pour répondre aux besoins multiples des citoyens

La création des 4 pôles d'échanges favorisera une plus grande intermodalité en assurant une connexion des voitures, des autobus locaux et du transport actif vers le réseau à haute fréquence.

Des infrastructures d'un nouveau genre pour Québec Pour faciliter les déplacements sur le territoire

Une performance accrue du transport en commun

L’implantation de pôles d’échanges vise à assurer la performance du réseau de transport en commun. Ceux-ci favoriseront une connexion des autobus et du transport actif (marche et vélo) vers le réseau à grande fréquence composé de véhicules à plus forte capacité circulant sur des axes réservés. Il en résultera un service plus attractif qui offre plus de fréquence, de fiabilité et de rapidité.

Actuellement, chaque quartier de la ville est desservi par ses propres parcours d'autobus les reliant aux principaux lieux d'emplois et de services. Cette situation requiert un grand nombre de parcours distincts, ce qui contribue à la congestion routière et limite le développement du transport en commun. Les pôles d'échanges transformeront la configuration du réseau.

 
Conception de réseau pour plus de destinations
Source : Jarrett Walker, Human Transit - Basics, 2009

Les 4 pôles d'échanges du projet

Les pôles d’échanges en bref

  • Entre 10 000 et 20 000 usagers chaque jour
  • 4 localisations stratégiques
  • Intermodalité et correspondance rapide
  • Lieux d'attente confortables et sécuritaires
  • Connexion avec les réseaux routiers, cyclables et piétonniers

Des infrastructures d'un nouveau genre pour Québec

Un meilleur arrimage entre les modes de transport

Les pôles d’échanges sont un tout nouveau type d’infrastructure pour Québec. Il s’agit d’abord d’un espace physique où convergeront plusieurs modes de transport. Selon les secteurs, tramway, Métrobus, eXpress, autobus local, vélo, taxi, auto individuelle et auto partagée s'y côtoieront.

Les usagers pourront y faire des correspondances facilement et rapidement, dans un milieu confortable, moderne et attrayant. Les pôles d'échanges visent à offrir plus de choix dans les déplacements quotidiens.

Des lieux stratégiques aux usages multiples

Quatre pôles d'échanges verront le jour dans les secteurs de Sainte-Foy, de l'Université Laval, de Saint-Roch et de D'Estimauville. Les lieux choisis se trouvent dans des axes stratégiques pour accueillir les usagers provenant de tous les quartiers de Québec et des villes voisines. Ils se connecteront facilement aux réseaux routiers, cyclables et piétonniers.

Par leur proximité avec de grands générateurs de déplacements, les pôles d'échanges donneront accès à une multitude de services, de lieux de résidence, de travail, d'étude ou de divertissement. Dans certains cas, les pôles d'échanges pourraient même accueillir des commerces ou des développements domiciliaires. L'objectif est d'y favoriser une mixité d'activités.

Des infrastructures confortables et bien intégrées

Les pôles d'échanges contribueront à l’image de marque de Québec. Leur intégration se fera en concordance avec les différentes visions d'aménagement de la Ville tout en respectant le caractère des quartiers où ils s'implanteront.

Espaces publics, arbres et plantations, supports à vélo et œuvres d'art ne sont que quelques exemples des aménagements qui verront le jour et qui bonifieront l'expérience des usagers et l'environnement urbain.

Piéton

Sécurité, confort et expérience

Performance

Correspondance et efficacité

Intégration

Milieu humain, milieu urbain et art public

Intermodalité

Diversité et simplicité de l'offre

Piliers de l’expérience client dans les pôles d’échanges
Source : RTC, 2018
Haut de page